MASSAGE

INTRODUCTION

Tout au long de ce blog, je ferai référence à la littérature. Ce n’est peut-être pas le genre de livres qui inondent votre bibliothèque et je suis consciente que lorsque l’on a un ou plusieurs enfants en bas âge, le temps imparti à vos moments de détente est presque inexistant.

C’est pourquoi je vais essayer de reprendre les grandes idées de ces ouvrages et de vous en faire part. Je n’ai pas la prétention de créer des nouveautés sur ce sujet surtout qu’il relève d’une pratique ancestrale exercée dans de nombreux pays.

LE TOUCHER

C’est le premier des cinq sens a être développé chez l’embryon humain d’à peine 2 mois. Celui-ci est caressé en permanence par le liquide amniotique dans lequel il flotte. En grandissant, le foetus se rapproche de la paroi utérine et ce contact devient différent de celui du liquide. Il s’habitue à cette stimulation constante et aux mouvements permanents. De la même façon il ressent également le cordon ombilical qui vient le stimuler.

Pourquoi le toucher est-il si important et comment induit-il une réponse sur notre organisme ?

On trouve la réponse dans une hormone appelée l’ocytocine. Elle est sécrétée par notre organisme et joue un rôle dans notre système nerveux. Au moment de l’accouchement cette hormone est responsable de l’expulsion du placenta. Au moment de l’allaitement elle sera sécrétée pour provoquer le réflexe d’éjection du lait. Celle-ci est aussi responsable du lien qui unit une mère et son petit : le lien d’attachement. On l’appelle aussi l’hormone de l’amour. Elle est sécrétée chaque fois que l’on éprouve de la détente, du plaisir, de l’apaisement. C’est pourquoi lorsque vous massez votre bébé et que celui-ci se détend, vous entraînez chez lui la sécrétion d’ocytocine qui va lui  provoquer  du plaisir et par conséquence va renforcer le lien d’attachement qui s’est créé peut-être dès la grossesse avec sa mère.

Le Professeur Kerstin UVNAS MOBERG a conduit plusieurs recherches sur cette hormone. Elle a écrit un livre « ocytocine : hormone de l’amour » qui décrit le lien qu’il y a entre cette hormone et notre santé, notre bien-être et nos relations avec autrui. Vous retrouverez les références de ce livre dans ma bibliographie.

Tiffany Field, quant à elle dans son livre « les bienfaits du toucher » va s’appuyer sur des études scientifiques pour décrire l’importance du toucher dans la vie de tout être humain qu’il soit naissant, adulte ou âgé. Elle explique également les conséquences qu’entraîne la privation de contact sur le comportement des Hommes.

Grâce aux massages, vous entraînez la sécrétion d’ocytocine et tous les bienfaits qui en découlent .

LES BIENFAITS DU MASSAGE

Sur le plan physique :

  • Renforcement des systèmes respiratoire, digestif, immunitaire et circulatoire,
  • Régulation thermique,
  • Peau plus saine et mieux nourrie,
  • Soulagement de certains petits maux : coliques, poussées dentaires,
  • Amélioration de la qualité du sommeil,
  • Meilleure prise de poids chez les bébés prématurés.

Sur le plan émotionnel :

  • Renforcement du lien d’attachement avec un bébé plus sécure qui se construit sereinement,
  • Prise de conscience de son schéma corporel,
  • Valorise  les compétences des parents, et renforce leur confiance en eux.

Sur le plan mental :

  • Augmente les capacités du bébé à réagir face aux stress,
  • Aide à la détente, au bien être, et à la relaxation,
  • Stimule les 5 sens, c’est un incroyable moyen de communication : échange des regards, écoute les paroles du parent qui le masse, sent l’huile de massage et la goûte à chaque fois que ses mains passent devant sa bouche sans oublier l’agréable sensation des mouvements sur son corps avec le toucher.
  • Renforce la sociabilité.

CONSEILS PRATIQUES :

  • L’âge requit : Pour assister à mes cours, votre enfant doit avoir entre 3 semaines et 11 mois. Ce sont les âges que nous conseille l’AFMB lors de notre formation initiale.
  • Le choix du moment : Il faut tenir compte de votre disponibilité et de celle de votre enfant. On ne masse pas un bébé qui est très énervé et pleure beaucoup. On ne masse pas non plus un bébé qui dort ou qui vient de manger. Vous devrez également être calme et détendu. Le matin est particulièrement propice aux massages ; si vous travaillez, alors le soir sera plus pratique mais quoi qu’il en soit  profitez tous les deux de ce moment de détente.
  • Le lieu : Essayez de garder un certain rituel pour que bébé puisse repérer cet instant. Faites le massage dans la même pièce. Très souvent les mamans massent dans la salle de bain car elles enchaînent massage et bain. Où que vous soyez, il faudra prendre soin de bien chauffer la pièce.
  • Une bonne installation sécurisée : Lorsque je pratique les séances en groupe, nous sommes installées sur des tapis à même le sol pour éviter toute chute et assises sur des coussins pour le confort. Bébé est alors couché face à vous sur une couverture ou serviette de bain, les fesses très près de vos jambes de façon à ce que vous ne peiniez pas trop  du dos. A la maison, vous pouvez vous installer de la même façon mais très souvent vous massez bébé sur la table à langer. Ne le quittez alors jamais des yeux, même tout petit le nouveau-né est capable de ramper et de se déplacer.

DSC_0338 (2) - Copie

  • L’huile : Elle a plusieurs fonctions. Elle permet de faire glisser nos mains sans blesser bébé. Il faudra en remettre régulièrement pendant toute la durée du massage. La peau l’absorbe beaucoup. Elle nourrit également la peau c’est pourquoi je conseille d’utiliser une huile qui soit biologique, végétale et de première pression à froid. Lors de mes séances je prépare des flacons opaques d’huile de tournesol mélangée à de l’huile de colza très riche en oméga 3. Bébé peut porter ses mains à sa bouche et tout à fait se lécher, c’est de l’huile alimentaire comestible avec de bonnes propriétés nutritives.
  • La technique : les mouvements pratiqués pendants les séances sont ceux recommandés lors de ma formation avec l’AFMB. Ce programme comporte des mouvements de massage indiens, suédois et des petits exercices inspirés du yoga. Les mouvements doivent être délicats mais fermes. Bébé n’apprécie pas l’effleurage, il aime les gestes sûres et enveloppants.
  • L’ambiance : vous pouvez mettre de la musique pour accompagner les massages. Une petite berceuse utilisée à chaque séance permettra à bébé de reconnaître très vite que c’est son moment de détente.

DEROULEMENT D’UNE SEANCE :

Lors de la première séance, je vous fourni un flacon d’huile et une petite brochure avec les mouvements de massage. Tout au long de la session je vous donne des articles, documents, sur différents thèmes abordés au cours des séances.

La séance débute toujours par une petite mise au point sur la ou les séances précédentes puis je propose une séance de relaxation d’environ 5 minutes pour nous mettre dans l’ambiance. J’indique aux parents lorsqu’ils arrivent pour la première fois qu’ici c’est le royaume des bébés et que ce sont eux qui rythment les séances. Je ne forcerais jamais des parents ou des enfants à masser ou être massés s’ils ne le souhaitent pas. Pour cela j’ai des poupons qui sont à leur disposition.

Avant de commencer le massage, il est important de demander la permission à bébé pour le masser. En fonction de la réponse qu’il vous renvoie, vous pouvez alors démarrer le massage ou le repousser à plus tard. Pour se faire il vous suffit de verser un peu d’huile dans vos mains et de la réchauffer en faisant une légère friction au-dessus du visage de l’enfant qui va pouvoir sentir l’odeur de l’huile, voir sa maman et l’écouter lui demander la permission. Ce petit rituel est à adopter à chaque début de séance. Très vite l’enfant repérera ces gestes et les associera à une séance de massage. Il se tiendra donc prêt pour ce moment de détente.

Vous pouvez enfin démarrer le massage sur une partie du corps tout en observant votre bébé. Soyez à son écoute, profitez des échanges et des interactions qui se passent entre vous deux. Mon rôle est de vous guider dans les mouvements de façon à ce que vous puissiez les enchaîner sans qu’il y ai trop de coupures. Ce qui serait déstabilisant pour bébé.

DSC_0040 - Copie

La séance de massage n’est pas très longue. Il faut savoir s’arrêter lorsque bébé présente des signes de désengagement du massage : pleures, hoquet, endormissement, faim.

Lorsque vous arrêter le massage, prévenez votre enfant en lui disant avec des mots très simples que le massage est terminé en l’associant à un geste d’intégration qui consiste à englober de vos mains les parties du corps massées.

Quelques signes qui vous montrent que le massage à été efficace chez bébé : mictions pendant les mouvements, des regards fixes à plusieurs reprises, un bébé détendu qui s’endort après la séance. Et pour vous si vous vous dites : ça m’a fait du bien, je suis détendue, je n’ai pensé à rien d’autre… c’est que vous avez choisi le bon moment pour donner un massage à votre bébé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5 réponses à MASSAGE

  1. chebbi dit :

    Tres beau site et belles photos

  2. FH dit :

    Merci pour toutes ces infos, voici une bonne lecture. J’ai appris différentes choses en vous lisant, merci à vous. Fabienne Huillet http://www.neonmag.fr

  3. Elsa Mondriet dit :

    Voilà donc un bon article, bien passionnant. J’ai beaucoup aimé et n’hésiterai pas à le recommander, c’est pas mal du tout ! Elsa Mondriet / june.fr

  4. Larochelle dit :

    Merci pour ce partage, c’est pas mal du tout. Je m’occupe de la partie actu pour la ville de la Rochelle et je ne vais pas hésiter à relayer votre article. Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *