PORTAGE

Dès sa naissance, le nouveau-né a besoin d’être porté par ses parents. Ce portage lui assure la sécurité, la chaleur, et le réconfort. Le bercement que lui procure sa mère lors de ses déplacements est la seule chose qu’il connaisse et qui le rassure. Un nouveau-né va pleurer pour manger, mais aussi pour signaler à l’adulte qu’il est perdu lorsqu’il se retrouve seul dans ce berceau qui ne bouge pas. A la maternité j’entends beaucoup de mères se plaindre des pleurs de leur bébé sans toujours savoir comment y répondre. Elles n’osent pas les prendre dans leur bras sous prétexte que le nourrisson va prendre de mauvaises habitudes. De la même façon lorsque bébé a terminé sa tétée, il est très vite remis dans son berceau pour dormir et c’est à ce moment là qu’il se met à pleurer. Dès que la mère le reprend, celui-ci cesse immédiatement ses pleurs. Tout simplement il se rassure avec ses tout premiers repères : l’odeur, la voix, le contact avec sa mère.  La mère est alors désemparée car très vite elle se projette à la maison avec un bébé qui pleur tout le temps et qui veut toujours les bras.

Ce que je souhaiterais faire passer comme information c’est l’importance de répondre à ces pleurs qui sont parfois des cris de détresse que l’enfant pousse pour alerter ses parents d’une angoisse quelconque. Plus l’enfant est pris dans les bras lorsqu’il est tout petit à chaque fois qu’il en éprouve le besoin, plus il deviendra un enfant rassuré et indépendant.  Il n’y a pas de caprice chez les nouveaux-nés. Les enfants portés sont des enfants qui pleurent  moins, ils n’ont pas besoin de protester car le parent qui le porte le rassure et anticipe ses besoins.

Pourquoi le portage en écharpe : tout simplement cette technique respecte la physiologie de votre bébé et lui permet un bon maintien. Elle vous permettra de garder plus longtemps votre enfant contre vous. Son poids sera mieux réparti et vous peinerez moins. Il est vrai que le portage à bras nous oblige à changer régulièrement de bras ou de reposer bébé plus rapidement dans son lit ou transat par manque de force. De plus on prend des mauvaises postures qui entraînent des douleurs dorsales.

C’est aussi un bon moyen de transport : les escaliers, le métro, la plage, les promenades en forêt, ne sont plus des obstacles pour vous. Vous pouvez aussi profiter de l’écharpe à la maison pour vous occuper des taches ménagères,  lire une histoire ou faire les devoirs avec les aînés…

LES AVANTAGES DU PORTAGE

Pour bébé :

  • Proximité avec le parent qui le porte,
  • Contact, odeur,
  • communication : regard, voix,
  • Bébé plus rassuré,
  • Renforcement du lien d’attachement,
  • Protection contre les dangers,
  • Diminution des pleurs, des coliques,
  • Amélioration de la digestion, du sommeil
  • Régulation de la température,
  • Diminution du risque de plagiocéphalie (crâne plat à l’arrière ou sur les côtés),
  • Aide à corriger la dysplasie de la hanche,
  • Développement de l’équilibre.

Pour le porteur :

  • Proximité avec bébé,
  • Anticipation des besoins physiologiques,
  • diminution des dorsalgies,
  • Possibilité d’effectuer d’autres tâches : ménage, rangement… (kit mains libres)
  • Entretien de la forme physique.

 

Les différents porte-bébés :

Où que vous soyez dans le monde, vous verrez différents porte-bébés utilisés. En Afrique, les femmes utilisent le pagne. En Chine, c’est le mei-taï. Le rebozo qui est une écharpe courte est utilisée au Mexique et en Amérique Centrale. En Amérique du Nord on retrouve le sling écharpe installée sur une épaule avec un anneau métallique. On le voit assez utilisé en France. Je terminerai par l’écharpe, mode de portage que j’ai choisi de faire partager lors de mes ateliers car celle-ci offre plusieurs possibilités d’utilisation chez le nouveau-né comme chez l’enfant plus grand ( 2 à 3 ans). Elle permet un portage ventrale, latérale et dorsale.

 

      

    

 

                                DSCN3794

Les différents nouages avec les écharpes :

Sur le ventre : méthode croisée, kangourou, ou hamac

Sur la hanche : kangourou, croisé

Sur le dos : kangourou, croisé

Ce sont les nouages que l’on rencontre le plus souvent avec des variantes pour chaque nouage.

Les différentes tailles d’écharpes :

Il existe différentes longueurs d’écharpes en fonction de la taille du porteur mais aussi en fonction du nouage et de l’âge de l’enfant. Les tailles varient également en fonction des marques.

Il est préférable de suivre un cours afin de bien utiliser son écharpe et de faire le bon choix en fonction de ses besoins. Porter c’est bien mais bien porter c’est mieux.

Un portage efficace :

C’est un serrage qui permet le maintien de bébé contre  le porteur sans qu’il soit ni comprimé ni à l’inverse en ballottage.

Ce sont des jambes écartées avec les genoux relevés à hauteur des hanches.

Une tête à portée de bisous.

Un portage à proscrire : 

Le portage jambes pendantes : sur la photo de droite, l’enfant est  porté trop bas. Le porteur va avoir mal au dos. On ne respecte pas du tout la courbure physiologique du  dos de l’enfant. Il est suspendu dans le porte bébé.

     

Le portage face au monde :

Dans cette position, toutes les parties fragiles et vitales sont exposées aux chocs éventuels : la face, le ventre et ses organes vitaux.

Les artères fémorales sont comprimées par le tissu et cela entraîne des fourmillements dans les membres de bébé.

Il est difficile pour bébé de dormir dans cette position : la tête bascule en avant avec aucune tenue des cervicales.

L’enfant ne peut pas s’agripper au porteur.

Chez les nouveaux-nés et jusqu’à 3 mois, il y a une trop grande stimulation des sens ce qui provoque des pleurs et du stress chez le tout petit.

Si vous souhaitez ouvrir votre nourrisson au monde parce que ce petit éprouve le besoin de se retourner pour voir ce qu’il se passe derrière lui alors essayez les positions sur la hanche et dans le dos.

Déroulement d’une séance :

Le cours collectif dure environ 2 heures. Je travaille avec 3 familles maximum.

Le cours est adapté en fonction de l’âge des enfants :

– Un cours pour les petits de la naissance à 6 mois

– Un cours pour les 6 mois et plus (2 ans ou tant que l’enfant demande les bras)

Au début du cours je vous informe sur les différentes écharpes qui existent sur le marché. Je vous parle des bienfaits du portage puis je poursuis avec les démonstrations.

Vous pouvez vous entraîner avec votre propre enfant ou avec mes poupons lestés.

Le cours individuel peut se faire à votre domicile dans un rayon de 20 km autour de Vendôme, ou à mon domicile.

DSCN4102

 

 

 

3 réponses à PORTAGE

  1. Virginie dit :

    Article fort sympathique, une lecture agréable. Ce blog est vraiment pas mal, et les sujets présents plutôt bons dans l’ensemble, bravo ! Virginie Brossard LETUDIANT.FR

  2. ficelle dit :

    bonjour,
    quelle type d’écharpe utilisez vous pour vos ateliers gersey ou tissée?
    Les techniques de noeuds sont-ils differentes ?
    merci

    • adminbeberelax dit :

      Bonjour,
      J’utilise des écharpes tissées en sergé croisé. Parfois des personnes viennent en cours avec des écharpes en jersey.
      Les noeuds croisés sont semblables avec des variantes. Pour les noeuds kangourou certaines écharpes en jersey ne sont
      pas recommandées à cause de la largeur trop étroite. Pour faire votre choix il faut essayer les deux matières lors d’un cours
      afin de bien vous faire conseiller.
      Cordialement

      Christelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *